A la rencontre d'Anne Kolivanoff

20 Fév 2014

 

Lire en anglaisLire en français

 

Anne KolivanoffHistorienne de l’art et juriste, Anne Kolivanoff obtient son diplôme de commissaire-priseur, pour finalement ne jamais exercer la profession ! Tour à tour antiquaire, courtier en œuvres d’art puis conférencière spécialiste du marché de l’art, des objets d’art et des arts de la table, elle enseigne également à l’institut de formation de l’hôtel Drouot. Nous sommes partis à sa rencontre…

D'où provient votre intérêt pour les objets liés aux arts de la table et pour la mise en scène du plaisir de la table ?



En tant que diplômée commissaire-priseur, je suis « généraliste » et censée m’intéresser à toutes les catégories d’objets d’art…mais j’ai par la suite travaillé de nombreuses années dans une galerie d’antiquités spécialisée en « art de la table »… et l’appétit venant en mangeant j’ai plongé dans cet univers et n’en suis jamais ressortie !!  J’ai acquis cet amour des objets de table en les côtoyant au quotidien, puis je me suis intéressée à leur histoire au fil des siècles et aux mœurs de table liés à tous ces objets, enfin au « cérémonial » de table chez les Rois et les Princes…


Les objets de table jouent un rôle important dans l'art de recevoir. Y êtes-vous personnellement sensible ?



Évidemment ! Pas de grand festin sans une très belle table, les deux vont de pair !  C’est d’ailleurs ce que je reproche aux grands restaurants qui ne mettent à mon avis pas assez l’accent sur le « décorum »… je sais que c’est logistiquement très compliqué pour eux de présenter de beaux objets de table mais leurs tables « standardisées» ne me plaisent pas…


"Quand c'est beau, c'est bon": croyez-vous à l'influence du contenu sur notre perception sensorielle et notre appréciation d'un mets, d'un vin ?



L’influence existe bel et bien mais elle ne dure qu’un instant… nos papilles nous rappellent vite à l’ordre !


Face aux nouvelles tendances de consommation et à l'évolution des manières de recevoir, les arts de la table ont-ils toujours des atouts pour nous séduire ?



Les arts de la table ont su s’adapter aux nouvelles manières de vivre et de recevoir : simplicité d’utilisation et d’entretien…Néanmoins pour les amoureux des tables « à l’ancienne » qui ont du temps pour chiner, mille objets de charme dénichés en vente aux enchères ou dans les brocantes, leur permettront de dresser une table unique !


Pour terminer, une expérience gustative dont vous gardez un vif souvenir aujourd'hui encore ?



Des ris de veau en croustade mangés dans un bon restaurant parisien…

Anne Kolivanoff animera la conférence "Gastronomie, l'Art dans l'Assiette" le 13 mars 2014 à 18h30 à l’Ecole Le Cordon Bleu Paris. Réservez votre place dès maintenant.

Institut des Hautes Etudes du Goût, de la Gastronomie et des des Arts de la Table

  • Tel : +33 6 60 46 40 81
Vous êtes ici : Home Actualités A la rencontre d'Anne Kolivanoff